LE NOIR EST MA COULEUR

30.7.17



Auteur : Oliver Gay
éditeur : Rageot
nombre de pages : 311
date de sortie : 2014


résumé :
Normalement, Alexandre le bad boy du lycée n'aurait jamais prêté attention à Manon l'intello du premier rang. Pourtant, à la suite d'un pari, il a décidé de la séduire.

Normalement, Manon n'aurait jamais toléré qu'Alexandre vole à son secours. Pourtant dans l'obscurité d'une ruelle, sa présence s'est révélée décisive.

Alexandre doit se rendre à l'évidence. Rien n'est normal dans cette histoire.

Manon acceptera-t-elle qu'il entre par effraction dans son univers ?

Deux destins liés malgré les apparences...


pourquoi j’ai lu ce livre :
J’ai rencontré Oliver Gay au Salon du livre de Genève où j’en ai profité pour acheter un de ces romans et le lui faire dédicacer :)

mon avis :

Objet livre : Je n’apprécie pas forcément les visages sur les couvertures mais j’adore le format du livre !






« Un sorcier qui n'utilise pas la magie n'est qu'un être humain ordinaire. »






Les personnages et histoire : J’ai eu très peur au début car dès les premières pages, on retrouve tout de suite le fameux cliché de la fille intelligente et du bad boy. Mais heureusement, bien qu’il reste présent, il s’atténue beaucoup au fil des pages. J’ai adoré le principe des pouvoirs par rapport aux couleurs. L’auteur explique rapidement et clairement le fonctionnement du spectre. J’avais toujours envie d’en apprendre plus sur l’histoire de ces magiciens et des mages noirs. En 300 pages je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages principaux. On reste très en surface, j’aurai aimé qu’on approfondisse plus leur personnalité. Mais je pense que ça sera le cas dans les tomes suivants. L’histoire peut paraître assez « simple » au premier abord mais on comprend rapidement que l’auteur a encore beaucoup d’éléments à nous révéler. 

Rythme et écriture : J’ai bien aimé le style d’Olivier Gay. On ne s’attarde pas sur les détails et les descriptions, on va à l’essentiel. J’ai trouvé qu’il y avait un bon rythme tout au long du récit. L’auteur ne nous surcharge jamais d’informations, il les sème petit à petit. Un très bon point pour un roman jeunesse ! On retrouve beaucoup de référence dans ce roman :)








« Chaque Couleur a un domaine d'application. L'Orange représente le feu. Le Jaune la terre. Le Vert les plantes, le Bleu l'air, l'Indigo l'eau. Le Rouge contrôle le corps et le sang, tandis que le Violet contrôle l'esprit. »





 

Fin : Une fin très sympathique qui me donne envie de connaître la suite des aventures d’Alexandre et Manon ! 



En plus :








Les +
• originalité
• rythme et plume


Les –
• personnages trop peu approfondis
• clichés








Un bon moment de lecture passé avec ce livre. J’ai été
passionnée par la façon dont la magie avait été traitée que j’ai trouvé bien amenée et originale !









TAG | LE BAC PKJ.

26.7.17


Hey ! Alors je sais que je ne suis pas du tout dans les temps, mais j'avais quand même très envie de répondre aux questions de ce tag donc je vous le présente aujourd'hui !

SHADES OF MAGIC

19.7.17



Auteur : V.E. Schwab
éditeur : Lumen
nombre de pages : 505
date de sortie : juin 2017


résumé :
Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde à l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l’irréparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise.
Mais la magie n’attire jamais à elle personne par hasard ! Découvrez Shades of Magic, du petit prodige Victoria Schwab, qui développe une idée surprenante qu’elle peuple de personnages inoubliables, pour le plus grand délice de ses nombreux fans.


pourquoi j’ai lu ce livre :
J’entendais parler de ce livre partout par les lecteurs américains qui l’adorait. J’ai donc profité de cette occasion pour me commander la box Milles et un livres de juin qui contentait ce livre. DÉBALLAGE DE LA BOX → ICI

mon avis :

Objet livre : Encore une fois, Lumen marque un sans-faute. Non mais regardez-moi cette illustration ! Et on ne parle même pas de la tranche et de la quatrième de couverture !








La seule vie qui vaut la peine d'être vécue, c'est une vie qu'on a peur de perdre.







Les personnages et histoire : J’ai mis longtemps à lire ce livre, simplement car après avoir lu J’ai avalé un arc-en-ciel j’ai eu une mini panne de lecture. Juste après avoir commencé Shades of Magic, je me suis rendue compte qu’il me fallait un certain temps pour digérer ma lecture précédente. Mais dès que je m’y suis remise, j’ai été embarquée dans une histoire fantastique ! J’ai énormément apprécié Kell, qui essaie de se sentir comme chez lui dans la famille royale et dans sa vie en général. Les gens le regarde avec crainte ou fascination ce qui l’affecte plus que ce qu’il ne le laisse paraître. J'adore tellement Lila ! C’est une jeune fille pleine d’espoir, qui croit en ses rêves et qui fait preuve d'un courage incroyable. Leur conversation m’ont beaucoup fait sourire car chacun essaie d’avoir l’avantage sur l’autre ce qui était assez comique :)

Les personnages secondaires étaient vraiment essentiels à l’histoire et bien mis en avant. Vous le savez maintenant, c’est un point important pour moi. Ils étaient également tous différent les uns des autres, des personnalités diamétralement opposées. J’ai suis complétement dingue des Dane. Ils sont tellement originaux et en même temps ils sont si horrible que je sais pas, je les ai trouvé fantastiques !








Rythme et écriture : Ce livre n’est pas addictif, mais l’histoire est envoûtante donc c’est quand même difficile de le lâcher. J’ai eu du mal durant les premiers chapitres avec la plume de l’auteure. Je trouvais qu’elle faisait de trèèèès longues phrases, ce qui demandait beaucoup de concentration car on pouvait vite perdre le fil sous la tonne d'informations. Mais plus j’avançais dans le récit, plus je m’y habituais. 







Les batailles se mènent peut-être de l'extérieur, mais les guerres se gagnent de l'intérieur.







Univers : Un univers incroyable,  complet et bien amené. J'étais un peu perdue pendant les premières pages mais l'auteur mais très vite en place son monde et une fois que c'est fait, on commence à rêver les yeux ouverts ! :)

Fin : Ouf, on n'a ni cliffhanger, ni révélation. Cette fin pourrait se suffire à elle même et franchement, ça fait du bien. J'adore rester sur ma fin en tournant la dernière page d'un roman mais ça change ! Je me réjouis de voir ce que l'auteure nous réserve pour la suite mais je ne serais pas contre une petite escapade en mer ! 😉





Les +
• personnages principaux
• personnages secondaires
• univers
• plume
• fin 
• originalité


Les –
• plume
• longueurs



Une excellente lecture en compagnie de Lila et Kell ! Je suis tombée sous le charme de l'univers créé par V.E. Schwab et j'attends la suite avec impatience !