J'AI AVALÉ UN ARC-EN-CIEL

14.6.17


« L'amour ne change pas, ce sont les gens qui changent. »

Auteur : Erwan Ji
éditeur : Nathan
nombre de pages : 384
date de sortie : mars 2017


résumé :
Je m’appelle Capucine, mais on m’appelle Puce. J’ai dix-sept ans, la peau mate et un accent de Montpellier. Enfin, l’accent, c’est quand je parle français. Je vis aux États-Unis depuis que j’ai trois ans. Cette année, il m’est arrivé un truc phénoménal. Retournement de vie, frisson géant, secousse cosmique, vous appelez ça comme vous voulez, mais la vérité… c’est que j’ai avalé un arc-en-ciel.

pourquoi j’ai lu ce livre :
J’entendais parler de ce livre par-ci, par-là, mais je ne m’y était jamais vraiment intéressée. Heureusement pour moi, Erwan Ji était présent au Salon du livre de Genève et il a tellement bien parler de son roman, que j’ai fini par l’acheter…

mon avis :

Objet livre : Comme ça, la couverture fait très jeunesse. Mais une fois qu’on a lu le roman, on comprend ce choix et j’ai fini par vraiment l’apprécier ! Déjà que je la trouvais magnifique au départ maintenant je bave devant ahah :)

Les personnages et histoire : Je me suis tout de suite beaucoup attachée à Puce. Je me suis retrouvée en elle à plusieurs reprises, notamment par toutes ses convictions dont elle nous fait part. L’auteur aborde un millier de sujets différents ! De l’amitié à la religion, en passant par le végétarisme. Je me suis laissé emporter par cette histoire pétillante qui nous donne une vraie leçon de vie. Mise à part Puce, je ne me suis pas vraiment attachée à d’autres personnages sauf peut-être à Aiden. D’un côté ont vois les choses du point de vue de Puce, alors qu’on a juste une description des autres personnages. Je pense que c'est le fait qu'on lise les écrits de Puce à travers son blog qui à fait que ça ne m'a pas déranger qu'ils ne soient pas plus approfondis. Mais je les ai tout de même beaucoup apprécié.





« Dans ce blog je vais évoquer ma vie, mais aussi la vie. Parce que ce qui compte quand on navigue, ce n'est pas le bateau. C'est l'océan, l'équipage, et les étoiles au-dessus de nos têtes. »





Un aspect positif du livre, c’est que l’auteur utilise énormément de mots en anglais. Alors c’est vrai qu’au début j’ai été un peu perdue au milieu de toutes ses expressions mais Erwan Ji nous explique tout ce qui nécessite une explication. On apprend plein de choses ! Une autre chose que j’ai aimé, c’est qu’on découvre la vie des jeunes américains et le fonctionnement de leurs écoles. Je ne sais pas si c’est partout comme ça, mais j’aimerais tellement avoir une école comme ça !






« Je ne veux pas travailler toute la journée en faisant la moue et attendre le soir pour commencer à vivre. Je veux vivre tout le temps. Que mon travail n’ait pas l’air d’un travail. »






J’ai deviné où l’auteur voulait nous emmener et ce qui allait se passer à un tiers du roman. J’avais vraiment envie que ça se passe de cette façon car en ouvrant ce livre je ne m’attendais absolument pas à ce que ce sujet là y soit aborder, mais d’un autre côté, j’avais aussi peur que ça soit trop prévisible et que je m’ennuie. Heureusement, je ne me suis pas du tout ennuyée et j’ai trouvé que l’histoire devenait au contraire encore plus belle. J’ai trouvé incroyable la manière dont l’auteur avait traité le sujet. Franchement, je suis époustouflée, je pense que tout le monde devrait lire ce roman. Ça pourrait ouvrir les yeux à un grand nombre de personne. C’est tellement juste et normal au final ! Mais je ne vous dirai pas de quoi il s’agit car je trouve qu’il faut entrer dans ce livre sans savoir à quoi s’attendre.
Je pense que ce livre s’adresse aux personnes ayant plus de 14-15 ans, car il y a tellement de problématiques soulevées et de maturité dans ces propos, qu’une personne plus jeune ne comprendrais peut-être pas tout. Même si je suis certaine qu’elle apprécierait l’histoire !







« Parfois, je m'entends parler, et je n'aime pas qui je suis. Ou plutôt, je n'aime pas la version de moi que je suis en train d'être. Ça dépend à qui je parle. La conversation, c'est comme le tennis, on s'adapte à l'autre. J'aime mes amis parce qu'ils me permettent d'être une version de moi que j'apprécie. D'une certaine façon, à travers eux, c'est moi que j'aime. »







Rythme et écriture : J’ai eu peur au début du roman. Les premières pages m’ont parues très enfantine mais j’ai continuer ma lecture, et seulement quelques lignes plus loin, je n’arrivais plus à lâcher ce livre. On suit l’histoire par le biais des écrits que Puce publie sur son blog. Elle nous raconte son quotidien durant sa dernière année de lycée. J’ai trouvé la façon d’écrire pétillante, joyeuse, juste et pleine d’humour, comme le personnage qu’elle est censée représenter. Il y a de magnifiques citations qui ne peuvent que vous faire réfléchir sur le sens de la vie en général. Il y en avait tellement que j'ai vite abandonner l'idée de post-it. Car quand un paragraphe en devenait une, c'était ensuite une page, puis un chapitre et c'est au final le livre en entier qui est un citation. J’ai ri et souri à plusieurs reprise, ce qui est assez rare pour moi dans un bouquin. Ce livre était tellement addictif ! Je l’ai lu en 24h :)





« C'est aussi ça l'amitié. Une personne qui sait ce qui compte pour vous, et qui fait comme si ça comptait pour elle aussi. »






Fin : C’est tellement beau ! Je pense que j’ai lu ce livre au bon moment car je finis l’école dans moins d’un mois, donc je me suis vraiment sentie concernée par les émotions de Puce et de ses amis. Ça fait maintenant quelques jours que j'ai terminé ce roman, j'ai commencé une nouvelle lecture mais je n'arrive pas à sortir de l'univers de J'ai avalé un arc-en-ciel. Chaque soir, j'ouvre une page au hasard et je me replonge dans cette fabuleuse histoire le temps de quelques lignes seulement.





Les +
• la justesse des thèmes abordés
• la légèreté de la plume et le moyen de transmission utilisé
• le personnage de Puce
• les émotions ressenties durant la lecture
• l’addictivité et le rythme
• l’immersion dans la vie des étudiants américains
• le mélange français/anglais
• la leçon de vie


Les –
/







Un roman pétillant qui donne envie de croquer la vie à pleines dents ! D’une justesse incroyable, ce récit ne vous laissera pas indifférent à la fin de votre lecture. Un énorme coup de cœur. J'ai avalé un arc-en-ciel fait maintenant partie de mes livres favoris ♥








10 commentaires:

  1. J'avais trouvé ce livre sympa, mais je suis moins enthousiaste que toi quand même ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage... J'espère que tu as quand même passé un bon moment de lecture :)

      Supprimer
  2. J'ai moi aussi beaucoup aimé ce livre même si ce n'a pas été un coup de cœur

    RépondreSupprimer
  3. Oh ce livre a l'air super. Je suis contente de voir que ça t'ait plu ^-^ J'aime beaucoup la 1ère citation (avec le bateau), elle est super jolie ♡

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre est remplie de magnifiques citations comme celle-là. Je te le recommande vivement !

      Supprimer
  4. Très belle chronique qui donne vraiment envie de se plonger dans ce roman :)
    Et ça n'a rien à voir mais je t'ai aussi ajoutée dans nos partenaires du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis trop contente de faire partie de vos partenaires !

      Supprimer
  5. Ce livre me fait de l'œil depuis qu'il est sorti... bon allez je l'ajoute à ma WL :)

    RépondreSupprimer

Merci de laisser votre message ici ♥