BILAN | MARS 2016

30.3.16

Hello ! Ce mois-ci j'ai lu pas mal ( 7 livres ) donc ce sera un gros bilan !  
*( maison d'édition )

J'ai commencé le mois avec les ailes d'émeraude écrit par Alexiane De Lys ( france loisirs ). Si vous avez lu ma chronique vous savez combien j'ai aimé ce livre ! ça a été une grosse surprise parce que je ne m'attendais pas du tout a accrocher autant. Lisez-le SVP !



J'ai enchaîné avec la communauté du sud le tome 1, quand le danger rôde, de Charlaine Harris et j'ai vraiment bien aimé ! J'ai adoré le style de l'auteur et suivre Stookie dans ses recherches.
Je me réjouis de lire la suite !



J'ai lu un tout petit livre en allemand de Sabine Werner ( CIDEB ), j'avais déjà lu un autre de ses livres que j'avais préféré à celui-ci. Mais il est quand même cool et je vous conseil les livres de chez CIDEB si vous voulez commencez à lire dans une autre langue !





J'ai ensuite commencé dôme de Stephen King, mais je n'ai pas croché du tout à sa plume et je l'ai mis en pause. C'était la première fois que je lisais du Stephen King et dôme me tentait vraiment, mais bon...
La plume de Stephen King est vraiment " lourde ", un coup il a décrit toute les routes qui traversait la ville et plein d'autres choses comme ça et ça m'a un peu saoulée donc je le rependrai une autre fois. C'est sûr !





Après l''essai Stephen King je me suis plongé dans Forget Tomorrow de Pintip Dunn ( que j'avais gagné à un concours de chez lumen ) et je l'ai trop adoré même si le début était assez longuet. Je vous laisse ma chronique ici.








J'ai lu également Bird Box de Josh Malerman ( Calmann-Lévy ) que j'ai emprunté au bibliobus. Ma chronique arrivera prochainement mais je peux vous dire que ce livre est vraiment envoûtant, comme ils le disent sur la couverture, donc si vous voulez un thriller plus que génial, que vous ne pourrez pas lâcher et dont vous ne ressortez pas indemne : il vous attend !





Le journal d'une grosse nouille, je l'ai lu juste pour le défi PKJ. :) C'est ma sœur qui me l'a prêté pour que je je réussisse le défi : lire un livre qui à une carte. Il a une carte du pays des contes au début. Je sais pas trop quoi en dire, mais c'était cool. Même si à la fin je ne voulais qu'une chose : qu'il se finisse !


J'ai fini le mois avec la novella de Twilight, l'appel du sang de Stephenie Meyer qui est aussi un emprunt. J'ai adoré me retrouver chez les vampires ( de twilight ) que j'aime trop ! Là ont va en apprendre plus sur le clan des nouveaux-né et c'est génial ! La chronique arrive bientôt également.




Et enfin je vous présente ma lecture en cours qui est le feu secret de C.J. Daugherty et Carina Rozenfeld. Pour l'instant je suis fan ! Je l'aurai peut-être terminer ce soir au demain mais je le mettrai dans le bilan d'avril.




Voilà ! Dites-moi si vous avez fait de bonne lecture en ce mois de mars, bisous




DÉFI PKJ. | MARS

Depuis quelques mois, Pocket Jeunesse organise des défis à relever chaque mois en rapport avec la lecture et j'ai eu envie d'essayer pour le mois de mars. Vous pouvez voir ci-dessous les défis que j'ai réussi et les autres. Pour le 6 j 'ai lu un livre de ma soeur qui avait une carte exprès pour le défi, mais je n'avais dans ma PAL aucun livre PKJ. qui me faisait envie donc voilà... En tout cas je suis plutôt fière de moi et on verra si je fait celui d'avril ! Dites-moi en commentaire combien vous en avez réussi pour ceux qui ont participé !








CITÉ 19

28.3.16



 
auteur : Stéphane Michaka
éditeur : PKJ.
nombre de pages : 368
date de sortie : 15 Octobre 2015



résumé :
Que faisait le père de Faustine à minuit au sommet de la tour Saint-Jacques ? Et qui l'a précipité dans le vide ? Convoquée pour identifier le corps, Faustine ne reconnaît pas les mains de son père. Persuadée qu'il a été kidnappé par une secte mystérieuse, elle se lance sur la piste d'un inquiétant personnage. Elle suit l'homme dans une station de métro, trébuche, perd connaissance et se réveille... 150 ans plus tôt ! Pour Faustine, c'est le début d'une série d'aventures, aux confins du thriller, de la science-fiction et de l'Histoire.

mon avis :
J’ai ( encore :) ) reçu ce livre à noël. Je l’ai lu au mois de janvier donc ça fait un moment et mon avis n’est plus tout frais…
On suit Faustine au moment où elle perd son père. Elle est complétement perdue et va suivre un monsieur un peu bizarre un soir dans le tunnel du métro et va se réveiller 150 ans plus tôt ! Juste ça je trouve que ça donne super envie !
Les 100 premières pages, j’ai vraiment galéré à les lire. Je ne crochais vraiment pas au style de l’auteur, mais j’ai croché petit à petit et à la moitié du roman : WAOUH ! On a un retournement  de situation et des révélations trop trop bien ! Je ne vous dis pas ce que c’est parce que ça vous gâcherait toute votre lecture. On en apprend beaucoup grâce au deuxième point de vue et on sait des choses que Faustine, elle, ne sait pas, mais on voit qu’elle est sur la bonne piste.  Il y a de l’action, de l’aventure, une enquête policière... trop de choses qu’on n’aurait jamais imaginées ensemble mais qui là, collent à merveille !
La plume de Stéphane Michaka est assez spéciale, je ne pourrais pas la décrire. Ce n’est pas le style que je préfère mais ça va très bien avec l’histoire et une fois qu’on est dedans on en sort plus.

Je le conseille à tous les fans d’histoire, mais pas seulement ! Pour ceux qui ne sont pas forcément fans d’histoire, vraiment ne vous inquiétez pas parce que ce n’est qu’une partie du roman qui parle de ça ! En plus c’est un diptyque donc je pense qu’il va se passer autant de choses dans le deuxième tome que dans le premier !

très belle découverte



TAG | 10 QUESTIONS SUR LES LIVRES

24.3.16


Hello ! Aujourd’hui je fais le premier TAG du blog et ce sera 10 questions sur les livres, auxquelles je devrai répondre, c’est parti !
PS : j’ai vu ce TAG sur le compte Instagram de point_lecture

FORGET TOMORROW

20.3.16



auteur : Pintip Dunn
éditeur : Lumen
nombre de pages : 429
date de sortie : 21 janvier 2016



résumé :

Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé… par votre futur moi !

Callie vient d’avoir dix-sept ans et, comme tous ses camarades de classe, attend avec impatience le précieux « souvenir », envoyé par son moi futur, qui l’aidera à se glisser dans la peau de la femme qu’elle est destinée à devenir. Athlète de haut niveau… Scientifique de renom… Politique de premier plan… Ou, dans le cas de Callie, tueuse.

Car dans son rêve, elle se voit assassiner Jessa, sa jeune sœur adorée… qu’elle passe pourtant ses journées à protéger des autorités, car l’enfant a le pouvoir caché de prédire l’avenir proche ! Avant même de comprendre ce qui lui arrive, Callie est arrêtée et internée dans les Limbes – une prison réservée à tous ceux qui sont destinés à enfreindre la loi. Avec l’aide inattendue de Logan, un vieil ami qui a cessé, cinq ans auparavant, de lui parler du jour au lendemain, elle va tenter de déclencher une série d’événements capables d’altérer son destin.

Lorsque l’avenir semble tout tracé, le combat est-il perdu d’avance ? Dans la veine de Minority Report, Forget Tomorrow est le premier tome d’une dystopie haletante, dont l’héroïne va devoir trouver un moyen infaillible de protéger sa sœur de la plus grande des menaces : elle-même…


mon avis :
J’ai gagné ce livre à un concours de chez Lumen, j’étais tellement contente parce que c’était le premier roman que je gagnais mais je ne sais pas pourquoi, j’ai attendu mars pour enfin le découvrir…

Déjà, je ne m’attendais pas à ça. Je ne sais pas si je m’attendais à mieux ou à autre chose, mais en tout cas pas à ça…  On est tout de suite dans le vif du sujet, mais jusqu’au premier quart, je savais déjà tout ce qui allait se passer. Soit ils le disaient dans le résumé, ou sinon je pense que je l’avais entendu dans une vidéo. Ce qui fait qu’à un moment je me suis vraiment demandée ce qui allait bien pouvoir se passé, j’en avais aucune idée… Le début (jusqu’à la moitié) est vraiment longuet, il ne se passe pas grand-chose, mais la dernière partie m’a vraiment surprise ! Je ne m’attendais plus à un truc de fou, mais la fin c’est carrément ça ! La fin est vraiment bonne et addictive par rapport au début où, même si les chapitres se finissent en sorte qu’on ait envie de lire la suite, moi je n’avais pas forcément envie de continuer. À la toute fin je me disais : « Non, tu vas pas faire ça ! ». Je ne vous dis pas ce qu’il ou elle fait mais en tout cas c’est bien, pas joyeux mais ça nous laisse sur le cul !
Je pense que s’il n’y avait pas eu d’épilogue, ça aurait pu être un one shot. Je suis contente qu’il y ait une suite même si j’ai peur de ce que ça va donner suite à l’épilogue, mais c’est cool.

Les personnages. J’ai trouvé qu’ils étaient un peu plats, qu’ils n’avaient pas forcément de caractère à eux à part peut-être Callie que j’ai bien appréciée, mais les autres, bof bof… Jessa est trop mignonne ! Je l’adore, s’est mon personnage préféré ! Logan c’est le pire, ce qui pouvait lui arriver m’importait peu…

Le point qui m’a le plus dérangée, c’est qu’on ne connait rien sur l’Essort, terme qui est utilisé plusieurs fois. Par exemple, on nous dit qu’on se servait des crayons de papier avant l’Essort, mais on n’en sait pas plus sur le comment du pourquoi on en est arrivé là… On n’en apprend pas beaucoup sur la politique non plus. Le récit est plus axé sur les recherches du ComA et tout ça mais sinon c’est tout. 
Autre chose bizarre, pendant tout le roman (429 pages), Callie ne se rend qu’à deux endroits principaux et deux autres un tout tout petit moment. 

La plume de Pintip Dunn est simple mais vraiment pas descriptive. Je n’arrivais pas à imaginer les personnages, à part Jessa encore une fois.
La romance entre Logan et Callie ne casse pas des briques, mais elle est chou. Un peu trop présente à mon goût…

Après tous ces points négatifs, vous devriez penser que je n’ai pas aimé ce livre, mais ce n’est vraiment pas le cas ! J’ai adoré la fin et l’ensemble du roman est malgré tout, très bon ! J’espère que dans la suite on va en apprendre plus sur l’Essort et apprendre à mieux connaître l’univers de Callie. Et merci aux éditions Lumen qui mônt permis de découvrir cette histoire !




 En plus :






un avis mitigé



LA PETITE CHARTREUSE

16.3.16



auteur : Pierre Péju
éditeur : folio
nombre de pages : 198
date de sortie : 9 octobre 2002



résumé :
Sous une pluie froide de novembre, la camionnette du libraire Étienne Vollard heurte de plein fouet une petite fille en anorak rouge qui, affolée, courait droit devant elle après avoir vainement attendu sa mère, jeune femme fuyante et transparente.
Désormais, cet homme va devoir vivre avec les conséquences de l'accident. Affublé d'une paternité d'emprunt, Vollard, jusque-là introverti et solitaire, commence à réciter à l'enfant plongée dans le coma des textes littéraires contenus dans sa mémoire fabuleuse. Lorsque l'enfant s'éveille, elle a perdu l'usage de la parole. Alors, fuyant ses insomnies et ses angoisses anciennes, le libraire emmène Éva marcher dans les paysages de la Grande Chartreuse, lieu sauvage et splendide où vivent des moines qui ont fait vœu de silence. Un gros homme, encombré de lui-même, une mère bien trop jeune, et une fillette précocement fracassée par la vie forment un étrange trio : le triangle des solitudes. Le narrateur de cette histoire, témoin de l'enfance et de la jeunesse de Vollard, exprime sa fascination pour ce libraire inoubliable. Mais ce roman-conte est aussi un hymne inoubliable à la littérature, une méditation sur le fragile pouvoir des livres.

mon avis :
Aujourd’hui je vous donne mon avis sur la petite Chartreuse de Pierre Péju. J’ai entendu parler de ce livre sur la chaine de Marine (Tartineauxpommes) et quand je suis tombée dessus à Emmaüs je l’ai pris et je l’ai lu presque tout de suite après !
Je ne savais que deux choses sur ce livre : que ça parlait d’hiver et de livres. Et bien c’est vraiment ça ! J’ai bien aimé l’histoire que j’ai trouvée très spéciale. Si je vous la racontais du début à la fin, vous trouveriez que c’est un peu bizarre parce qu’on peut la résumé en quelques phrases mais l’auteur la narre d’une très belle façon. Presque poétique ! Pierre Péju à une plume merveilleuse qui nous embarque complétement
dans l’histoire, et quand on finit notre lecture on a l’impression qu’on sort de je ne sais où. Ça va vous paraître bizarre mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti.
L’histoire est belle et touchante. La seule petite chose qui m’a dérangée c’est la fin que j’ai trouvé un peu facile. Je n’ai pas compris pourquoi ?
Une belle découverte et une plume que j’ai envie de retrouver !


une belle histoire