SHADES OF MAGIC

19.7.17



Auteur : V.E. Schwab
éditeur : Lumen
nombre de pages : 505
date de sortie : juin 2017


résumé :
Kell est le dernier des Visiteurs, des magiciens capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est le centre à chaque fois. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge, et on y respire le merveilleux avec chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : les sortilèges s’y font si rares qu’on s’y coupe la gorge pour voler la moindre incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui s’y est répandue quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.
Depuis cette contagion, il est interdit de transporter un objet d’un monde à l’autre. C’est pourtant ce que va faire Kell, un chien fou tout juste sorti de l’adolescence, pour défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, et le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait pourtant sa vie sans hésiter. Et un jour, il commet l’irréparable : il passe une pierre noire comme la nuit dans le Londres gris où une jeune fille du nom de Lila la lui subtilise.
Mais la magie n’attire jamais à elle personne par hasard ! Découvrez Shades of Magic, du petit prodige Victoria Schwab, qui développe une idée surprenante qu’elle peuple de personnages inoubliables, pour le plus grand délice de ses nombreux fans.


pourquoi j’ai lu ce livre :
J’entendais parler de ce livre partout par les lecteurs américains qui l’adorait. J’ai donc profité de cette occasion pour me commander la box Milles et un livres de juin qui contentait ce livre. DÉBALLAGE DE LA BOX → ICI

mon avis :

Objet livre : Encore une fois, Lumen marque un sans-faute. Non mais regardez-moi cette illustration ! Et on ne parle même pas de la tranche et de la quatrième de couverture !








La seule vie qui vaut la peine d'être vécue, c'est une vie qu'on a peur de perdre.







Les personnages et histoire : J’ai mis longtemps à lire ce livre, simplement car après avoir lu J’ai avalé un arc-en-ciel j’ai eu une mini panne de lecture. Juste après avoir commencé Shades of Magic, je me suis rendue compte qu’il me fallait un certain temps pour digérer ma lecture précédente. Mais dès que je m’y suis remise, j’ai été embarquée dans une histoire fantastique ! J’ai énormément apprécié Kell, qui essaie de se sentir comme chez lui dans la famille royale et dans sa vie en général. Les gens le regarde avec crainte ou fascination ce qui l’affecte plus que ce qu’il ne le laisse paraître. J'adore tellement Lila ! C’est une jeune fille pleine d’espoir, qui croit en ses rêves et qui fait preuve d'un courage incroyable. Leur conversation m’ont beaucoup fait sourire car chacun essaie d’avoir l’avantage sur l’autre ce qui était assez comique :)

Les personnages secondaires étaient vraiment essentiels à l’histoire et bien mis en avant. Vous le savez maintenant, c’est un point important pour moi. Ils étaient également tous différent les uns des autres, des personnalités diamétralement opposées. J’ai suis complétement dingue des Dane. Ils sont tellement originaux et en même temps ils sont si horrible que je sais pas, je les ai trouvé fantastiques !








Rythme et écriture : Ce livre n’est pas addictif, mais l’histoire est envoûtante donc c’est quand même difficile de le lâcher. J’ai eu du mal durant les premiers chapitres avec la plume de l’auteure. Je trouvais qu’elle faisait de trèèèès longues phrases, ce qui demandait beaucoup de concentration car on pouvait vite perdre le fil sous la tonne d'informations. Mais plus j’avançais dans le récit, plus je m’y habituais. 







Les batailles se mènent peut-être de l'extérieur, mais les guerres se gagnent de l'intérieur.







Univers : Un univers incroyable,  complet et bien amené. J'étais un peu perdue pendant les premières pages mais l'auteur mais très vite en place son monde et une fois que c'est fait, on commence à rêver les yeux ouverts ! :)

Fin : Ouf, on n'a ni cliffhanger, ni révélation. Cette fin pourrait se suffire à elle même et franchement, ça fait du bien. J'adore rester sur ma fin en tournant la dernière page d'un roman mais ça change ! Je me réjouis de voir ce que l'auteure nous réserve pour la suite mais je ne serais pas contre une petite escapade en mer ! 😉





Les +
• personnages principaux
• personnages secondaires
• univers
• plume
• fin 
• originalité


Les –
• plume
• longueurs



Une excellente lecture en compagnie de Lila et Kell ! Je suis tombée sous le charme de l'univers créé par V.E. Schwab et j'attends la suite avec impatience !










THE CURSE

12.7.17

« Le bonheur se nourrit de la liberté, disait souvent son père, et la liberté de courage »



Auteur : Marie Rutkoski
éditeur : Lumen
nombre de pages : 456
date de sortie : février 2017


résumé :
Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la " malédiction du vainqueur " : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.


pourquoi j’ai lu ce livre :
Ce livre me tentait énormément, de par son résumé et sa couverture. J’étais tellement ravie d’apprendre que je l’avais gagné à un concours !

mon avis :

Objet livre : La couverture est juste splendide. Franchement, les éditions Lumen font un travail de dingue sur leurs parutions qui sont toujours très soignées, avec du relief, etc. Et tout ça à un prix vraiment raisonnable :)





La malédiction du vainqueur, c'est l'emporter à la fin, mais uniquement au prix fort. Payer si cher qu'on regrette la victoire.





Les personnages et histoire : On entre tout doucement dans l’histoire et on fini par se laisser emporter dans les  aventures de Kestrel. J’ai adoré ce personnage, elle a un bon caractère et dois faire un choix primordial pour son avenir. Elle est un peu naïve mais ça ne m'a pas dérangée. J'ai aimé son désirs d'indépendance. Arin est un personnage que j’ai apprécié suivre mais auquel je ne me suis pas vraiment attachée. Ils ont tout deux des attentes qui pèsent sur leurs épaules qui leur tiennent à cœur, mais doivent-ils suivre le même chemin que leurs parents ? En plus de ça leurs sentiments les fonts douter. Ils sont un peu perdus au milieu de tout ça. J’ai adoré les jeux de complots et de trahison. On ne sait pas qui croire, tout dans cette société semble être pris pour un jeu.





Rythme et écriture : Les chapitres sont courts, ce qui donne un bon rythme à l’histoire. On a envie de savoir la suite des évènements mais je n’ai pas trouvé la plume de Marie Rutkoski si addictive que ça. Donc si je l’ai rapidement, je ne l’ai pas dévoré non plus. J’ai adoré le style de l’auteure qui oscille entre description, action, et morale grâce à des citations qui font réfléchir. Marie Rutkoski écrit de magnifiques phrases et descriptions. J’ai trouvé la première partie un peu lente mais la deuxième est remplie d’action et de rebondissements.








Elle regarda le ciel blanc se muer en neige et frémir au-dessus d'une mer de plomb. De petites étincelles glacées lui effleuraient la peau. Il neigeait au-dessus d'elle, au-dessus de lui, mais Kestrel savait qu'aucun flocon ne pourrait jamais les toucher tous les deux à la fois.






Univers : L’auteure a su créer un monde original qui reprend les codes de base de la fantasy mais qui ne faisait pas du tout réchauffé ou quoi que ce soit d’autre. J’ai adoré  découvrir l’histoire du monde dans lequel vivent nos protagonistes, les guerres, les alliances. Le fait que tout le roman tourne autour de la citation : "La malédiction du vainqueur" donne une atmosphère propre à ce roman.

Fin : Une fin pleine d'action, on ne sait pas ce qui va bien pouvoir en découdre. L'auteure nous laisse avec un cliffhanger et une révélation qui font que l'attente jusqu'au tome 2 va être très longue !





Les +
• univers
• Kestrel
• complots
• plume
• fin


Les –
• manque d’addictivité
• longueurs





Un univers original, une intrigue palpitante et des personnages aux caractères très différent les uns des autres. Un très bon premier tome qui  nous laisse sur un joli cliffhanger. J’ai hâte de lire la suite !